Voilà un drôle d’engin : La Nintendo AVS ! C’est une machine qui relève presque du mythe, tant la communication de Nintendo à l’époque (1985) était incohérente.La Nintendo AVS n’est autre qu’un prototype qui donnera lieu, quelques mois plus tard, à la NES. En 1985, Nintendo fait quelques investigations techniques en dessinant des prototypes de consoles de jeux évolutives (on est à la croisée des consoles et des ordinateurs à cette époque).

L’un de ces prototypes est la console AVS présentée graphiquement avec ce dessin :

avs1

La console tient dans le bloque qui se trouve en haut à droite. Il est amusant de noter que sur cette image il est indiqué que la console est équipée de 2 ports infrarouge pour la communication avec les manettes de jeux. Mais ça, c’était la première intention…

Quelques semaine plus tard, on verra apparaitre dans la presse, cette image là :

nintendo_AVS_tilt_mag_dec85

Tiens ? les joypads sont reliés à la console par un fil ? Pas si bien que ça les ports infrarouge hein ?! Et oui, il y a un problème de latence : Les manettes ne sont pas très réactives.

Cette image est extraite du magazine français Tilt n°27 daté de Décembre 1985 dont voici la couverture :

TiltNo27

A cette époque, les joueurs utilisent des ordinateurs pour jouer et pas des encore des consoles. D’ailleurs, en 1985, pour n’importe quel Européen « Nintendo » c’est Game&Watch et « Sega » ça veut rien dire du tout !

Et c’est en cherchant à rentrer par la porte de l’informatique que Nintendo fera évoluer son prototype de console AVS avec un bloque clavier :

nintendoworld7

Personnellement, je trouve ce design très réussi avec les touches du clavier très inspirée du ZX Spectrum, même si je doute fort de l’utilisabilité des 4 touches fléchés à droite du clavier. Sur cette version exposée quelques temps au Nintendo Center USA, on remarque que les joypad n’ont pas  de fils.

Drôle de machine donc, que cet AVS qui ne verra pas le jour, et c’est justement en voulant prendre de la distance avec tous les fabricants d’ordinateurs des années 80 que Nintendo aura la bonne idée de persévérer sur la voie de la console sans clavier pour proposer une machine à jouer plus accessible au grand public que n’importe quel ordinateur compliqué à mettre en œuvre.  (Rappelez vous qu’à cette période, même Atari inclut un clavier dans toutes ces consoles)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*